Prête-moi ta plume...

Nouveau départ

Je suis désolée de vous annoncer que je quitte canalblog pour m'installer sur blogger.

Pour ceux qui suivaient mon blog, je vous invite à vous rendre sur le nouveau à cette adresse.

Désormais je suis également sur livraddict et vous pouvez retrouvez mon profil ici.

Posté par -Arc-en-ciel- à 14:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Sondage

N'hésitez pas à laisser des commentaires pour d'autres suggestions ou des précisions (sur les types de tags par exemple) !

Posté par -Arc-en-ciel- à 12:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Lecture en cours !!!

En pleine lecture de :

Poirot quitte la scène - Agatha Christie

Posté par -Arc-en-ciel- à 11:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 août 2013

Six filles à marier - Ernestine et Frank Gilbreth

Je vous présente aujourd'hui la suite de Treize à la douzaine !

Leurs parents décident, le jour de leur mariage, d'avoir douze enfants. En effet, ils mettent bientôt au monde douze petits rouquins - six filles et six garçons. Ingénieurs, passionnés par l'étude du rendement et l'organisation scientifique du travail, les jeunes parents mirent en pratique leurs méthodes sur leur progéniture. Frank et Ernestine - deux des enfants Gilbreth - racontent ces années d'enfance, pleines de malice et de tendresse, dans  le roman Treize à la douzaine. L'enfance des Gilbreth prend fin avec la mort de leur père. C'est le sujet de Six filles à marier, deuxième partie de ce roman familial, qui raconte avec la même tendresse et le même humour l'adolescence des extraordinaires enfants Gilbreth.

Six filles à marierTout d'abord, je vais parler de ce que je n'ai pas aimé. Pendant la moitié du roman environ, j'ai été dérangée par la francisation des noms. En effet, Mary devient Marie, Martha devient Marthe, Jake devient Jacques et Jane devient Jeanne. C'était supportable, c'est juste difficile de se réhabituer quand pendant tout un livre on a été habitué aux prénoms des personnages. Malheureusement, j'ai trouvé ce livre beaucoup moins drôle que le premier car il est teinté d'une certaine tonalité dramatique suite à la mort du père Gilbreth. Exception, à la fin, on se surprend à sourire quand le livre évoque les baptêmes des enfants.

Ensuite, je vais parler de ce que j'ai aimé. Pour moi, ce livre complète très bien Treize à la douzaine car il répond à toutes les questions que l'on pouvait se poser à la fin du livre. On se demande ce qu'il va arriver aux enfants sans leur père et il ne reste plus de questions à la fin de Six filles à marier. J'ai aussi bien aimé la fin (et pour moi c'est très important !) car j'ai trouvé qu'elle terminait bien les deux livres.

En conclusion, une très bonne lecture qui suit parfaitement le livre précédent pour moi.

Posté par -Arc-en-ciel- à 13:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

18 août 2013

Treize à la douzaine - Ernestine et Frank Gilbreth

Un livre de moins dans ma PAL ! Acheté il y a peu (voir IMM de Juillet), j'avais vraiment hâte de le commencer !

Le jour de leur mariage, les parents de cette famille nombreuse décident d'avoir 12 enfants. En 17 ans, 12 petites têtes blondes ou rousses voient le jour. Le père de famille, ingénieur-conseil sur l'étude du mouvement dirige d'une main de fer toute sa famille.

Treize à la douzaineCe livre m'a énormément plu, j'ai vraiment passé un super moment avec ce livre. Premièrement, il est très drôle car le père fait des plaisanteries en permanence... et les enfants aussi ! Certains des enfants sont même des grands farceurs, pour le plaisir du lecteur. L'organisation scientifique du travail, appliquée à la famille nombreuse est aussi plutôt surprenante. Les méthodes d'apprentissage sont aussi très étonnantes, comme quand le père décide d'apprendre à ses enfants l'alphabet morse en peignant l'alphabet sur le plafond des chambres et en leur posant des énigmes. Sur le style, je n'ai pas grand chose à dire : c'est bien écrit mais je n'ai pas trouvé de "plume" particulière.

Deuxièmement, sur l'édition que j'avais, j'ai pu trouver quelques coquilles (fautes de frappes) et des erreurs de traduction qui m'ont un peu gênée, mais ça ne c'est pas reproduit trop souvent, donc j'ai pu supporter plus facilement. C'est aussi lié à l'édition, mais à la fin, il y avait une partie avec des compléments (jeux, approfondissements) que j'ai trouvé plutôt intéressante. Petite précision, ce livre est un roman autobiographique car Ernestine et Frank Gilbreth racontent leur enfance dans cette famille de douze enfants qu'a été la leur.

Ce livre m'a conquise, j'avais déjà envie de le lire depuis un moment et je le conseille aux petis comme aux grands !

 

Posté par -Arc-en-ciel- à 15:07 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,


12 août 2013

Le poème d'Août

Télégramme de Dakar de Henri MIchaux

Dans le noir, le soir,
auto dans la campagne.
Baobabs, Baobabs,
baobabs,
Plaine à baobabs.
Baobabs beaucoup baobabs
baobabs
près. loin, alentour,
Baobabs, Baobabs.
Dans le noir, le soir,
sous des nuages bas, blafards, informes,
loqueteux, crasseux,
en charpie, chassés vachement
par vent qu'on ne sent pas,
sous des nuages pour glas,
immobiles comme morts sont les baobabs.
Malédiction!
Malédiction sur CHAM!
Malédiction sur ce continent!
Village
village endormi
village passe
De nouveau dans la plaine rouverte: Baobabs
Baobabs baobabs baobabs
Afrique en proie aux baobabs!
Féodaux de la Savane. Vieillards-Scorpions.
Ruines aux reins tenaces. Poteaux de la Savane.
Tams-tams morbides de la Terre de misère.
Messes d'un continent qui prend peur
Baobabs.
Village
Noirs
Noirs combien plus noirs que de hâle
Têtes noires sans défense avalées par la nuit.
On parle à des décapités
les décapités répondent en " ouolof "
la nuit leur vole encore leurs gestes.
Visages nivelés, moulés tout doux sans appuyer
village de visages noirs
village d'un instant
village passe
Baobab Baobab
Problème toujours là, planté.
Pétrifié - exacerbé
arbre-caisson aux rameaux-lourds
aux bras éléphantiasiques, qui ne sait fléchir.
Oh lointains
Oh sombres lointains couvés par d'autres
Baobabs
Baobabs, Baobabs, Baobabs
Baobabs que je ne verrai jamais
répandus à l'infini. Baobabs.
Parfois s'envole un oiseau, très bas, sans élan,
comme une loque
Un Musulman collé à la terre implore Allah
Plus de Baobabs.
Oh mer jamais encore aussi amère
Le port au loin montre ses petites pinces
(escale maigre farouchement étreinte).
Plus
plus
plus de baobabs
baobabs
baobabs
peut-être jamais plus
baobabs
baobabs
baobabs.

Posté par -Arc-en-ciel- à 10:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

C'est lundi que lisez-vous ? n°2

Je vous retrouve aujourd'hui pour faire le point sur mes lectures des 2 semaines passées. Voici ma liste de livres.

Lectures passées :

  • Coup de gigot et autres histoires à faire peur - Roald Dahl
  • Dix petits nègres - Agatha Christie
  • Le feuilleton d'Hermès - Murielle Szac
  • Le trésor des pharaons - Herbie Brennan
  • Balzac et la Petite Tailleuse Chinoise - Dai Sijie
  • Lettres de mon moulin - Alphonse Daudet
  • Sally Lockhart, La malédiction du rubis - Philip Pullman
  • "Je dis ça, je dis rien"  et 200 autres expressions in-sup-por-tables ! - Adèle Bréau
  • Jane Eyre - Charlotte Brontë

Lecture en cours :

  • Treize à la douzaine - Ernestine et Frank Gilbreth

Lectures à suivre :

  • Le livre de la jungle - Rudyard Kipling
  • Mon bel oranger - José Mauro de Vasconcelos

Pour ce qui est des lectures passées, j'ai déjà publié mes chroniques sur chacun de ces livres. Dans l'ensemble, des bonnes lectures pendant ces 2 semaines.

Pour ce qui est de la lecture en cours, j'ai 2 pages du livre donc je ne peux pas encore juger.

Pour les lectures à suivre, j'ai vraiment hâte de commencer ces livres !

Posté par -Arc-en-ciel- à 06:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 août 2013

Jane Eyre - Charlotte Brontë

Je n'avais jamais eu le temps de lire ce livre et en tombant dessus quand je faisais mes achats livresques (voir IMM de Juillet), je n'ai pas pu résister.

Dans une province retirée de l'Angleterre du XIXe siècle, une jeune institutrice arrive un soir dans un château isolé où l'attend sa jeune élève. Mais le mystère plane sur cette demeure. Quel est ce rire démoniaque qui retentit aux heures profondes de la nuit ? Le maître de céans lui-même, attirant et énigmatique, ajoute au trouble de la jeune fille. En découvrant l'amour, perdra-t-elle du même coup tout espoir de bonheur et de paix ?

Jane EyrePersonnellement, je n'ai pas trop aimé ce livre (même si c'est un chef-d'oeuvre, et patati patata) pour plusieurs raisons. D'une part, je l'ai trouvé (excusez-moi l'expression) un peu "gnan-gnan" malheureusement. C'est vrai que la jeune fille laide qui tombe amoureuse de son maître, c'est un peu du revu et revu pour moi. Pendant le livre, j'ai cru que je regardais un épisode des Feux de l'Amour. C'est dommage que l'histoire soit un peu "toute faite" car sinon, j'aurai peut-être plus apprécié ce roman.

D'autre part, le livre, malgré ses longueurs et ses histoires déjà vues, est très bien écrit, et plutôt facile à comprendre malgré la date de parution originale (1847), bien que la couverture puisse faire peur. Même si l'histoire est un peu prévisible, certains éléments restent surprenants pour le lecteur. C'est vrai qu'en lisant la description au dos (voir ci-dessus), on s'attend déjà à l'histoire prévisible, et le roman ne contredit pas l'idée qu'on peut s'en faire.

J'ai passé un assez bon moment avec ce livre, bien qu'il présente de nombreuses longueurs par endroits et qu'il soit prévisible. En conclusion, une lecture très moyenne...

Posté par -Arc-en-ciel- à 17:03 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

"Je dis ça, je dis rien" et 200 autres expressions in-sup-por-tables ! - Adèle Bréau

Je n'ai pas pu résister à l'envie de le lire (en plus, "je dis ça, je dis rien" est une de mes expressions favorites).

A la télévision, sur les réseaux sociaux, au bureau, on entend "non-stop" ces expressions toutes faites et autres tics de langage creux et ridicules qui nous énervent ! Avec la complicité des internautes, Adèle Bréau, du site Terrafemina, a compilé et analysé les 200 pires expressions du moment, à bannir définitivement de votre vocabulaire. Ou pas ! Après avoir lu ce livre, vous ne parlerez plus jamais comme avant... et vos proches non plus !

Je dis ça, je dis rienCe livre m'a bien fait rire, je l'avoue. Mais quand on approfondit un peu plus, il y a plusieurs défauts qui apparaissent. Dans cette première partie, je vais évoquer les points qui étaient positifs, tandis que dans la deuxième partie, je parlerai des points négatifs. Pour ce qui est des points positifs, j'ai beaucoup souri, mais ça ne m'a pas fait rire pendant des heures... En effet, l'auteur a su décrire avec beaucoup de réalisme et d'ironie les situations de la vie courante auxquelles on a tous déjà été confrontés.

Pour les points négatifs, il n'y a pas de style, c'est un livre vite lu et vite oublié (formulation de ma tante que j'ai beaucoup appréciée) Ce livre est symphatique, mais ce n'est évidemment pas un chef-d'oeuvre. Il y a environ une expression par page, ce qui ne permet pas à mon goût de juger avec objectivité le talent de l'auteur de ce livre car c'est pour moi un peu court.

En conclusion, c'est une bonne lecture, sans plus, qui ne fiurera certainement pas dans mes coups de coeur. J'ai passé un bon moment avec ce livre, mais c'est tout. Je ne vous conseille pas de bannir ce livre de votre PAL si jamais il y figurait, mais je transmets juste mon avis ^^. Pour ce qui est du prix, qui est de 6€, si je l'avais acheté, je n'aurai pas mis plus.

Posté par -Arc-en-ciel- à 10:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

10 août 2013

Sally Lockhart, La malédiction du rubis - Philip Pullman

Ce livre me faisait très envie, d'une part pour les avis qu'on avait pu me donner et d'autre part pour l'auteur, réputé pour la série A la croisée des mondes, très bien également.

Lorsque son père disparaît en mer de Chine dans des circonstances suspectes, la jeune et intrépide Sally Lockhart se retrouve livrée à elle-même dans le Londres inquiétant de l'époque victorienne... Sans qu'elle le sache encore, un grand danger rôde autour d'elle. Parviendra-t-elle à percer le secret d'un rubis fabuleux qui excite les convoitises et sème la mort autour de lui ? Il semble être au coeur du mystère...

Sally LockhartJ'ai vraiment passé un super moment avec ce livre pour plusieurs raisons que je vais détailler. Premièrement, j'ai adoré ce roman pour son suspense haletant qui nous empêche de fermer le livre et nous pousse jusqu'au bout à continuer la lecture pour savoir la suite des aventures trépidantes de Sally Lockhart et de ses amis.

Deuxièmement, j'ai aimé le fait que le livre ne se finisse pas sur un "cliffanger" car comme ça, je vais pouvoir attendre un petit peu avant d'acheter la suite ! J'ai trouvé que l'auteur donnait beaucoup de détails et nous présentait des descriptions fournies et précises qui m'ont permis de m'imaginer avec précision les personnages et le décor londonien.

Ce livre a vraiment été une super lecture ! Je dirai j'espère prochainement si c'est un coup de coeur, quand j'aurai lu la suite (encore 3 tomes) !

Posté par -Arc-en-ciel- à 19:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,