Je n'avais pas parlé de ce livre (encore une fois) mais je n'avais plus beaucoup de choix dans mes lectures avant d'acheter les 9 livres énumérés dans l'IMM de Juillet.

"Nous nous approchâmes de la valise. Elle était ficelée par une grosse corde de paille tressée, nouée en croix. Nous la débarassâmes de ses liens, et l'ouvrîmes silencieusement. A l'intérieur, des piles de livres s'illuminèrent sous notre torche électrique ; les grands écrivains occidentaux nous accueillirent à bras ouverts : à leur tête, se tenait notre vieil ami Balzac, avec cinq ou six romans, suivi de Victor Hugo, Stendhal, Dumas, Flaubert, Baudelaire, Romain Rolland, Rousseau, Tolstoï, Gogol, Dostoïevski, et quelques Anglais : Dickens, Kipling, Emily Brontë... Quel éblouissement ! Il referma la valise et, posant une main dessus, comme un chrétien prêtant serment, il me déclara : - Avec ces livres, je vais transformer la Petite Tailleuse. Elle ne sera plus jamis une simple montagnarde."

Balzac et la Petite Tailleuse chinoise
Pour moi, cette chronique va être dure à écrire car je suis restée très perplexe face à ce roman. Je ne savais pas vraiment si j'avais aimé ou non et donc je vais essayer de prendre un peu de recul face à ce livre. Premièrement, j'ai trouvé ce livre intéressant pour son côté historique (oui je sais ce n'est pas la première fois que c'est un des mes arguments en faveur d'un livre). En effet, l'histoire se situe dans la Chine Rouge, en 68, et comme je connaisais très peu cette période, j'ai trouvé ça instructif. Dans ce livre, on peut également aimer l'histoire d'amour : d'une part, l'histoire d'amour entre Luo et la Petite Tailleuse et d'autre part, l'histoire d'amour entre cette montagnarde et Balzac.

Deuxièmement, j'ai trouvé les personnages plutôt attachants : il s'agit de jeunes "intellectuels" devant être rééduqués à la campagne. Leurs parents étant des ennemis du pouvoir, ces deux adolescents savent qu'ils ne sortiront jamais de cette montagne appelée "Phénix du Ciel". Cependant, je n'ai vraiment pas aimé la fin et c'est un peu ce qui m'a bloquée sur ce livre. Je suis restée "sur ma fin" justement et c'est une sensation que je n'aime pas avoir en lisant un livre.

En conclusion, ce livre m'a beaucoup déçue, car j'attendais beaucoup de celui-ci, de part les avis qu'on avait pu me donner et malheureusement, je n'ai pas du tout accroché sur la fin du roman.