Comme promis, je vous parle aujourd'hui de La parole de Fergus.

Fergus a dix-huit ans lorsqu'il fait une découverte extraordinaire : le corps d'une enfant à demi-enterrée dans la tourbe. Presque intact. Pourtant, il a deux mille ans... Une archéologue vient sur les lieux avec sa fille, Cora. S'il n'y avait que le charme et la sensualité de Cora... Mais l'Irlande du Nord est en plein conflit avec l'Angleterre et Joe, le frère de Fergus, proche de l'IRA et en prison, a entamé une grève de la faim. Comment trouver les mots pour le convaincre d'arrêter ? Et cette voix qui parle à Fergus, la nuit, peut-elle être celle de Mel, l'enfant de la tourbe ?

La parole de FergusTout d'abord, j'ai vraiment adoré ce roman qui était pour moi une relecture mais qui m'a vraiment conquise. Pour un adolescent, ce livre convient parfaitement car il retrace très bien toutes les difficultés par lesquelles on peut passer à l'âge de Fergus, et également les choix parfois difficiles à faire qui se présentent à nous. On s'identifie très vite au personnage qui est plutôt attachant. Il y a aussi en second pla,n une histoire d'amour qui pourrait vite tomber dans les pièges du roman jeunesse (je sais j'en parle à nouveau mais certains auteurs tombent en plein dans les histoires prévisibles, sans intérêt... mais pas ici). En plus, cette histoire d'amour arrive à un moment où le lecteur ne s'y attend pas et c'est d'autant plus agréable d'être surpris pour une fois ! J'ai bien aussi le fait que l'histoire puisse être triste et tragique à certains moments sans que cela devienne excessif et surfait comme parfois.

Ensuite, j'ai vraiment apprécié ce livre parce qu'il y a tout au long du roman un parallèle avec la vie de Mel, l'enfant retrouvée dans la tourbe, que Fergus voit dans ses rêves. Cela m'a vraiment permis d'imaginer cette fillette, son histoire, plus que si l'auteur avait seulement décrit de façon scientifique les découvertes sur le corps. Pour moi, cette histoire n'aurait pas pu se situer ailleurs qu'en Irlande ou à un autre moment car je trouve que c'est vraiment ce qui permet à un livre comme celui-ci de se démarquer ; c'est aussi le côté historique qui m'a plu dans ce roman et j'aurais vraiment moins accroché sans ce contexte-là.

Pour conclure, La parole de Fergus a été pour moi une très bonne lecture, mais peut-être pas un coup de coeur car en fait, je ne sais pas ! (il était vraiment bien mais ce sera pour une prochaine fois). Donc vraiment, n'hésitez pas à lire ce livre !