J'ai décidé ce mois-ci de me lancer dans une nouvelle catégorie d'articles : C'est lundi que lisez-vous ?

Lectures passées :

  • La parole de Fergus de Siobhan Dowd
  • Une guitare pour deux de Mary Amato
  • Les 3 crimes d'Anubis de Didier Convard
  • Le vicomte pourfendu d'Italo Calvino

Lecture en cours :

  • Recueil Coup de gigot et autres histoires à faire peur de Roald Dahl

Lecture à suivre :

  • Dix petits nègres d'Agatha Christie

 

Mes chroniques sur La parole de Fergus et Le vicomte pourfendu arriveront la semaine prochaine, donc je ne pense qu'il soit nécessaire d'en parler énormément. Pour La parole de Fergus, je peux dire que j'ai beaucoup aimé ce roman tout comme Le vicomte pourfendu. J'ai vraiment accroché aux deux histoires et donc ce sera une bonne critique que vous verrez prochainement.

Je ne pense pas m'étendre sur Les 3 crimes d'Anubis car c'est une relecture. Je précise que je ne ferai pas de chronique écrite sur le roman à moins que quelqu'un y tienne absolument car je pense que ce n'est pas très utile. Je vais dire quelques mots dessus et je pense que c'est suffisant.

L'adolescent de 13 ans (Quentin) dans le livre essaye de se remettre du divorce de ses parents. Son ami principal est Diogène, il s'agit d'un ancien généticien habitant un terrain vague et un peu philosophe. Il est le seul à connaître le secret de Quentin ; celui-ci est un surdoué (et probablement hypermnésique également). Son père, policier, est souvent aidé par un informateur dont il ne connaît pas l'identité qui est en fait son propre fils. Le livre retrace l'enquête sur un tueur en série qui semble revenu du passé. J'ai bien aimé ce livre mais sans plus, il est un peu trop court et simple (en effet, c'est un roman conseillé à partir de 9 ans).

Pour Coup de Gigot, il s'agit d'une relecture mais je suis toujours sous le charme de ces nouvelles et pour le moment, j'ai lu la moitié des nouvelles du recueil. Ce n'est donc pas une surprise si ces histoires terriblement satiriques me plaisent.